Avant/aprés

victor 17-01-20142

Victor, 10 ans. Ici, nous pouvons distinguer plusieurs anomalies comme, le manque de tonus donc un relâchement du mouvement graphique, beaucoup de retouches dues à un grand manque de confiance en soi, une différenciation des trois zones d’écriture non acquises. Il y a des saccades et beaucoup de lettres escamotées et cabossées, ce qui rend le contenu sale. Certaines lettres sont faites en deux fois, créant des collages et des soudures, ce qui dénote d’un manque d’aisance total. La forme en générale est gonflée et tremblante.

victor 05-09-2013

Victor, après 10 séances de rééducation, à raison d’une heure toutes les deux semaines. On note une écriture tenue avec un mouvement dynamique qui sert de moteur au tracé qui lui, est plus soutenu avec une suppression presque totale des soudures, saccades et autres collages. Victor a gagné en souplesse et en maturité graphique. Les trois zones d’écriture sont désormais acquises, malgré une tenue de ligne encore fluctuante. Les quelques retouches apparentes sont dues aux petites fautes d’orthographes et non plus au manque de confiance. L’ensemble est quant à lui propre avec une écriture personnalisée et ayant les formes requises pour son âge. Les lettres faites en deux fois sont encore à travailler, mais on peut diviser par deux le nombre de ces lettres.
La rééducation avec Victor est presque terminée.

Anthony 25-02-2013

Anthony 10 ans. Nous pouvons apercevoir ici une écriture maladroite, avec de nombreuses retouches et des points de soudures. L’écriture est lente, 55 lettres par minute, en vitesse classique. Il y a des lettres faites en deux fois comme le a, d, t, p. L’écriture est hésitante, avec une mauvaise tenue de ligne. De plus, nous pouvons constater la mauvaise forme de certaines lettres. L’écriture est tassée, rapetissée, avec une mauvaise lecture d’un grand nombre de lettres. Les tremblements et les cabossages sont nombreux en raison d’une grande hésitation dans la formation des signes graphiques. Le grand problème d’Anthony, à cette époque là, était la lenteur et le manque d’aisance. Dysgraphie raide.

12-02-2014

Anthony, 11 ans, après 10 séances de rééducation. L’écriture a gagné en maturité. On notera la diminution des retouches et autres saccades. Son écriture a également gagné en vitesse, 69 lettres par minute, en vitesse classique. La liaison et la coordination entre chaque lettre sont correctement réalisées. Anthony a acquis de l’aisance graphique avec une écriture plus souple et légèrement plus arrondie.
Un bel exemple qui montre que l’on peut faire vite et bien…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s